Excelso Colombie

Nouveau produit

La tasse est acidulée mais toujours suave et aromatique. L’équilibre est bon et explique que ce café supporte d’être consommé pur. Un degré de torréfaction assez léger favorisera l’acidité mais pourrait heurter les palais peu habitués, une torréfaction plus poussée permettra de se rapprocher du classique.
Un café agréable qui sans être grandiose est très souvent bon.

Plus de détails

5,10 € TTC

En savoir plus

La Colombie est le premier producteur mondial d’Arabica lavé. La production est de l’ordre de 10 à 11 Millions de sacs /an.
Ce pays producteur a réussi sa promotion internationale et ce café est l’un des rares à être commercialisé dans le monde entier sous son appellation d’origine « Café de Colombie ». Cela n’est cependant pas dû à ce seul effort de promotion mais s’explique aussi par les qualités intrinsèques du produit. Il est bon et constant en raison de la standardisation mise en place par la fédération des cafés de Colombie qui demeura pendant des décennies le seul exportateur autorisé. Certes le monopole présente des inconvénients bien connus mais il faut admettre qu’il a permis d’arriver à exporter une qualité dont la permanence incontestée a facilité la promotion. Depuis une quinzaine d’années, une libéralisation est survenue sans remettre en cause l’aspect qualitatif mais en exposant davantage la production aux aléas du marché.
Introduit en Colombie au début du 19ème siècle le café est cultivé dans les régions qui constituent la cordillère
centrale, orientale et occidentale. Il pousse entre 800 et 1800 mètres d’altitude.
Les variétés botaniques présentes sont le type bourbon, le typica et le catura.
Les floraisons ont lieu en Avril et en Octobre alors que deux récoltes sont effectuées.
La récolte principale commence en Octobre et peut durer jusqu’en Février, la récolte intermédiaire se déroule d’Avril à Juin. La préparation est réalisée par voie humide et le séchage se fait pour partie au soleil et pour le reste de façon artificielle dans des fours horizontaux.
Le triage est mécanique, complété manuellement.

Les cafés exportés sous l’appellation Excelso sont livrés avec un maximum de 8 à 12 défauts par 300 grammes.
Ils sont retenus au crible 15 avec une tolérance de 2.5% en dessous de 15 mais pour les grains inférieurs au crible 15, ils doivent être retenus par le crible 12.

La teneur en caféine est de 1.37%.
L’aspect est régulier et la fève peut être légèrement bleutée.

Téléchargement